Ce week-end a eu lieu le Cross Tour Wittenheim 2018. Au programme, trois courses de cyclocross dans le week-end : une course en ligne le samedi, un contre-la-montre le dimanche matin et une course en ligne le dimanche après-midi dans l’autre sens du circuit de la veille. Je participe dans la catégorie féminine. Je cours donc avec les Masters et les Cadets, qui partent logiquement une minute après notre peloton.

Un circuit très sec et très roulant. J’adopte donc mon vélo avec des pneus en pointe de diamant, mais lors de la reconnaissance, je me rends compte que le terrain est bien trop fuyant, j’opte donc pour le second cyclo, avec mes boyaux plus polyvalents.

J’effectue un bon départ, mais partant de derrière, il m’aura fallu un bon tour pour commencer à pouvoir m’exprimer. Ma principale adversaire du jour, une Allemande de Freiburg, me suit à une dizaine de secondes. Au fil des tours, je gère et j’accrois régulièrement mon avance, passant d’une dizaine de secondes à 40 à l’amorce du dernier tour où je suis un peu rincée (près de 50 minutes de course contre 30 l’année dernière). Je résiste malgré tout au retour des plus endurants et ne perd que deux places et trois secondes sur ma rivale. Je m’impose avec 4 places d’avance sur elle. Le classement général comptabilisera le total des places du week-end, celle qui aura le moins aura gagné.

Dimanche matin, contre-la-montre :
Papa m’a changé les pneus depuis hier, avec quelque chose d’un peu plus accrochant mais plus roulant que samedi.
J’effectue un échauffement des plus sérieux, car sur un tour de course, il faut être au maximum dès le départ. Je pars donc à bloc et mes jantes “tune” me font bondir à chaque relance, un poil trop rigides peut-être pour l’instant (à vérifier au fil des courses), je n’arrive pas encore à tourner comme je le voudrais mais diablement efficaces. J’effectue un excellent temps (à plus de 19km/h de moyenne), et je me classe 15ème avec les hommes. Je prends encore 5 places d’avance sur ma concurrente et j’enfile le deuxième maillot rouge de leader féminine

Dimanche après-midi : course inverse.
Bien placée sur la ligne de départ, je pars au contact des masters et au bout de la ligne droite et du sprint, je suis dans les 15. Mon adversaire a pris du retard, elle est dans l’arrière du paquet. Mais l’ordre va vite changer, avec le départ des cadets juste après nous, et dans le début de course bien serré, ils passent en force. Je me laisse dépasser, en évitant l’accrochage ou la faute directe. J’ai une bonne vingtaine de secondes d’avance mais après les planches (et juste après la zone technique), ma chaine tombe à droite, je la remets, et repars et elle va tomber à gauche entre les rayons. Le temps de remettre tout cela et mon adversaire se retrouve juste derrière moi avec un coéquipier qui roule pour elle. Un peu plus loin, je chute bêtement (peut-être un peu de déconcentration dû à la perte de temps) et je me retrouve derrière. Je fais immédiatement l’effort pour revenir, je repasse devant mais ma chaîne me rejoue des tours et je me fais doubler par ma concurrente, que je recolle une fois de plus, que je presse et qui tombe devant moi. J’en profite pour faire le trou (aidé par son coéquipier qui ne se rend pas compte qu’il n’a pas la bonne féminine dans sa roue :)), mais à nouveau des sauts de chaine et des déraillements. Je repasse derrière et le trou augmente un peu. Papa me demande de ne pas insister, de rentrer pour changer de vélo et assurer la victoire. Ce que je fais. Dans le dernier tour je me bats pour perdre le moins de places possibles, tout en faisant particulièrement attention à la machine et au circuit. Je finis deuxième de la course deux places derrière ma concurrente et remporte donc le général de cette épreuve. Contente d’avoir pu gagner malgré mes soucis, mais un peu frustrée de n’avoir pu m’imposer trois fois alors que j’avais largement les jambes.
Week-end sympathique, avec pleins de bonnes sensations. C’était une bonne idée de venir à Wittenheim plutôt que d’aller à Illnau.

Le week-end prochain, ce sera la course du club, et le week-end d’après je double, Pfastatt le samedi avec la présence de la multiple championne d’Europe de la spécialité, et EKZ le dimanche à Aigle. J’espère monter en puissance et pouvoir un peu m’exprimer parmi les Elites Féminines.

Laisser un commentaire